Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Découvrir
Sofaxis - groupe Relyens
 

Home

Trop de visioconférences : risque de fatigue chronique

3 min | Published on 25/02/22

Trop de visioconférences : risque de fatigue chronique

L’épidémie de la Covid-19 a profondément modifié les habitudes de travail : règle du télétravail, recours récurrent aux visioconférences, port du masque au bureau, …

Quelles sont les conséquences de ce nouveau mode de vie au travail sur la santé ?

Selon de récentes études, la multiplication des visioconférences pourrait induire une fatigue chronique (burn-out de la visioconférence), que les anglo-saxons ont surnommé la « Zoom fatigue ».

Les visioconférences … les conséquences

Le « Zoom fatigue » tire son nom de la plateforme américaine de réunions virtuelles.

Les signes de la « Zoom fatigue » ressemblent étrangement à ceux décrits par les adeptes des réseaux sociaux, mais ne surviennent qu’en journée et pendant la semaine de travail :

Les symptômes sont :

  • Une sensation de fatigue ;
  • Un sentiment d’épuisement psychologique ;
  • Du stress ;
  • Des troubles du comportement ;
  • De l’agressivité, irritabilité, nervosité, impatience ;
  • Des problèmes de concentration.
     

Le phénomène s’amplifie de semaine en semaine, de mois en mois, avec de plus en plus de personnes qui ressentent un sentiment permanent de fatigue psychologique. Une fatigue psychologique qui impacte forcément la qualité de vie des salariés et donc leur vie personnelle, mais aussi la qualité de leur travail, en dehors des visioconférences.

Les conséquences sur la santé des salariés sont déjà perceptibles. Une récente étude indique que plus de la moitié d’entre eux ressent de la lassitude à l’idée d’assister à une visioconférence.

Les causes du BURN-OUT des visioconférences

Les chercheurs de l’université de Stanford ont créé un outil d’auto-évaluation en ligne pour déterminer son niveau de fatigue par rapport aux visioconférences.  

Les études menées expliquent ces symptômes par un déséquilibre entre la communication non verbale et la communication verbale.

En effet, la communication, et donc l’attention, est très différente entre une réunion en présentiel et une visioconférence. La fatigue psychologique a plusieurs raisons selon cette étude :

  • Une fréquence élevée des réunions en visio ;
  • Les regards directs entre deux personnes ;
  • Un effet gros plan marqué ;
  • L’obligation de rester attentif tout au long de la visioconférence ;
  • Un manque d’échange direct entre les participants ;
  • L’absence de perception des signes de communication non verbale (gestes, expressions du visage, attitude corporelle, …) ;
  • Le poids psychologique de l’obligation de se regarder soi-même.

Quelques astuces pour prévenir la « ZOOM FATIGUE »

Pour limiter l’impact psychologique des visioconférences, les spécialistes suggèrent plusieurs astuces, tant que les réunions en présentiel ne peuvent pas avoir lieu :

  • Limiter la durée des visioconférences à 45 minutes maximum ;
  • Espacer les réunions ;
  • Prévoir un temps entre 2 visio pour se dégourdir les jambes ou se préparer une boisson chaude ;
  • Remplacer les visioconférences par des échanges téléphoniques lorsque l’on appelle qu’une personne.

La santé au travail de vos agents,
composante essentielle de la performance durable
de votre structure