Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités.

Découvrir
Sofaxis - groupe Relyens
 

Home

Les risques professionnels et les accidents en service commandé chez les SDIS

2 minute(s) de lecture | Published on 29/09/22

Les risques professionnels et les accidents en service commandé chez les SDIS

L'accidentologie sportive représente un enjeu impactant l'ensemble des SDIS, notamment les directions générales et des ressources humaines.

L'ensemble des chiffres étudiés dans notre parution sont issus de nos bases : il s'agit de l'ensemble des accidents déclarés auprès de Sofaxis – groupe Relyens en 2021 (sapeurs-pompiers et PATS).

L’accident en service chez les sapeurs-pompiers

Une majorité des accidents sont des accidents de caserne aussi bien pour les sapeurs-pompiers professionnels (63,7 %) que les sapeurs-pompiers volontaire (49,6 %). La plupart de ces accidents en caserne interviennent lors de l’activité sportive pour ces deux mêmes populations.

La gravité des accidents chez les sapeurs-pompiers

68 % des accidents sont suivis d’un arrêt de travail : ce chiffre a tendance a augmenté chaque année depuis 2019 comme sur toute la Fonction Publique territoriale. Nous sommes cependant sur des durées d’arrêt assez peu longues (65 % des arrêts sont inférieurs à 30 jours).

Préparation physique et accidentologie

Sofaxis – groupe Relyens a mis à disposition de ses clients SDIS un questionnaire dématérialisé pour permettre de déceler les facteurs à l’origine des accidents. Les résultats de ce questionnaire ont été traités sur 1000 accidents, 3 années d’étude (2019 à 2021) et 8 SDIS.

En voici quelques résultats :
  • ¾ des accidents de sport survenus entrainent un arrêt.
  • La part de ces accidents est logiquement plus importante chez les SPP que chez les SPV.
  • Il en est de même pour la durée moyenne de ces arrêts.
  • 78 % des sapeurs-pompiers accidentés sont des professionnels.
  • 1 pompier accidenté sur 2 a entre 26 et 39 ans.
  • 43 jours d’arrêt en moyenne (SPP et SPV).
  • 73 % des accidents touchent les membres inférieurs et les pieds.
  • Les sports collectifs sont légèrement plus accidentogènes que les sports individuels (55 % contre 45 %).

Accéder au replay
de notre webinar
"Les risques professionnels et les accidents en service commandé chez les SDIS"

ACCEDER AU REPLAY