Menu

Nos experts partagent leur connaissance de l’environnement et vous accompagnent dans la compréhension des sujets d’actualités

Home

Regard sur les absences pour raison de santé dans les collectivités territoriales

3 min | Published on 08/06/15

Regard sur les absences pour raison de santé dans les collectivités territoriales

Découvrez un rapide état des lieux des absences pour raison de santé dans les collectivités territoriales en 2015.

Cette infographie revient sur l’évolution des principaux indicateurs d’absentéisme depuis 2007. Elle révèle notamment que sur cette période les absences progressent dans l’ensemble de leurs caractéristiques : elles durent plus longtemps, sont plus nombreuses et concernent davantage d’agents territoriaux.

Issue de l’observation des principaux indicateurs d’absence au travail pour raison de santé, cette étude enseigne que 42 % des agents ont été absents au moins une fois en 2014 et que la durée moyenne de leurs absences s’élève à 37 jours, toutes natures d’arrêt confondues.

Un regard sur la maladie ordinaire permet d’en comprendre l’évolution et d’en mesurer l’impact sur l’ensemble des absences. La maladie ordinaire représente en effet 48 % du taux d’absentéisme et 45 % du coût total des arrêts.

En 2014, les agents ont été plus nombreux à s’arrêter en maladie ordinaire, plus souvent, mais aussi moins longtemps qu’en 2012 et 2013. Une comparaison de la durée des arrêts selon l’âge laisse apparaître en outre l’influence importante de ce critère.

L’analyse du coût des absences met par ailleurs en évidence leur effet sur le budget de fonctionnement des collectivités. Au-delà du coût des arrêts dont l’effet budgétaire est immédiatement perceptible, l’appréciation des enjeux financiers des absences repose également sur la prise en compte de leurs impacts indirects : dégradation de la qualité du service rendu à l’usager, sollicitation des équipes présentes, augmentation de la charge de gestion et de suivi des absences …

Alors même que la réforme territoriale engagée par la loi NOTRe amorce une mutation profonde du cadre institutionnel local et que la réforme de la dotation globale de fonctionnement entraîne une réduction des enveloppes budgétaires, la maîtrise des absences et donc de leurs poids nanciers est un des principaux leviers d’action pour optimiser la performance des organisations publiques. Notamment, par la mise en œuvre d’actions de prévention des absences, de suivi au plus près des arrêts et de démarches en faveur de la reprise du travail au plus tôt.

Cette note de conjoncture se veut ainsi un outil de compréhension et de mise en perspective des arrêts de travail, au profit des décideurs territoriaux, afin de leur permettre de mieux appréhender et suivre les mécanismes d’absences dans les collectivités territoriales et ainsi engager toutes les actions nécessaires en faveur de la santé durable au travail de leurs agents.